Comment se démaquiller naturellement avec l’huile de noisette ?

Comment se démaquiller naturellement avec l’huile de noisette ?

Dans ma recherche d’amélioration de mes pratiques au quotidien, que ce soit du côté des produits sains ou de celui du zéro déchet, je suis tombée sur l’huile de noisette. Vivant dans une région où l’on en produit, c’est donc naturellement que je me suis tournée vers elle. Et une belle histoire entre nous est née. Je vous explique tout.

Noisettes vertes sur noisetier

Son utilisation peut être multiple tant alimentaires que cosmétiques. Mais ce sont ses qualités cosmétiques qui vont nous intéresser ici.

Bien choisir son huile végétale

L’huile de noisette est une huile végétale. C’est-à-dire que c’est une matière grasse obtenue à partir d’une graine ou d’un fruit oléagineux : amandes, noix, avocats, olives, pépins de raisins, de courges… 

Il existe des termes à privilégier pour garder au maximum les vertus de l’huile végétale :

  • celles obtenues par pression à froid : procédé qui ne chauffe pas l’huile et ne dénature pas ses acides.
  • celles dites vierges : aucun raffinage après la pression. L’huile est pure, il n’y a pas d’additifs.
  • celles qui sont bio : elles répondent au cahier des charges de l’agriculture biologique et garantissent une traçabilité des matières premières, mode de stockage, process…

Les 2 premières mentions, pression à froid et vierge, sont indispensables afin d’acheter un produit de qualité. La 3e concernant le bio est un choix personnel pour avoir une huile produite selon ce cahier des charges. Il ne garantit pas la qualité finale. Par exemple, une huile de noisette produite dans le département voisin et non certifiée en agriculture biologique mais travaillant selon des méthodes raisonnées et dont l’exploitation est familiale, a plus de valeur à mes yeux qu’une huile bio de noisette vendue en supermarché et venant de l’autre bout de la planète.

Vous suivez mon raisonnement ? Il ne faut pas systématiquement privilégier le bio les yeux fermés en pensant que bio = qualité, il faut raisonner ses choix. L’agriculture conventionnelle est aussi productrice de produits d’excellentes qualités. Il y a du bon dans ces 2 types d’agriculture.

Etiquette huile de noisette vierge première pression à froid
Huile de noisette vierge, première pression à froid

Une huile aux vertus équilibrantes pour peaux mixtes

L’huile végétale de façon générale crée un film sur la peau, ce qui permet de la nourrir, l’assouplir et la protéger. Elle peut calmer les irritations. Les vertus des huiles dépendent de leur type, elles ne sont pas toutes identiques : elles n’ont pas toutes la même proportion des différents acides gras, vitamines… certaines laissent un film plus ou moins gras sur la peau, peuvent être plus ou moins comédogènes… Il faudra donc choisir son huile en fonction de son utilisation.

L’huile de noisette a des vertus équilibrantes et adoucissantes pour la peau, particulièrement adaptée aux peaux mixtes (sèches et grasses par endroit). Elle est également très bonne gustativement dans une vinaigrette. C’est une huile très riche en acide oléique : oméga 9. Elle en est composé à quasi 73%. Un peu comme l’huile d’olive (71%). Vous pouvez retrouver ces informations sur le site de l’ANSES avec son outil CIQUAL.

Les omégas 9 ne sont pas des acides gras dits essentiels, contrairement aux omégas 3 et 6, car notre organisme est capable de les synthétiser à partir d’autres acides gras mais ils sont indispensables à la santé. L’acide oléique se trouve notamment dans le sébum et est intéressant pour son action sur l’hydratation, la protection cutanée, la souplesse et l’élasticité de la peau.

L’huile de noisette est également composée de vitamine E, antioxydant naturel. Et elle n’est pas comédogène, ce qui la rend d’autant plus intéressante pour une utilisation cosmétique !

Une autre de ses nombreuses qualités c’est sa pénétration rapide, elle ne laisse pas un film gras : c’est une huile sèche !

Mon utilisation au quotidien

Avec une lingette réutilisable

Tous les soirs, je prends une lingette en coton lavable (j’ai franchi le pas depuis quelques mois et j’en suis ravie). Je l’humidifie avec de l’eau du robinet, puis dépose un peu d’huile de noisette dessus. Je commence par les yeux puis avec l’autre moitié de la lingette je renouvelle l’opération pour le visage et le cou.

Ensuite, il ne me reste qu’à la passer sous l’eau avec un peu de savon pour enlever les traces de maquillage. Cela ne prend pas longtemps et me permet d’avoir des lingettes sans tâches après machine. De plus, si la lingette revient propre de suite après ce lavage express, je la réutilise le lendemain pour économiser un passage en machine. Cela évite d’empiler les lingettes sales et d’en avoir un stock important (elles ne sont pas non plus données à l’achat).

La choisir au rayon alimentaire pour plus d’économie

Comme beaucoup d’huile, il faut la conserver à l’abri de la chaleur et de la lumière. En ce qui me concerne, j’ai acheté au rayon alimentaire une grande bouteille d’huile de noisette (50ml). D’une, la bouteille grand format est moins chère au litre, et de deux en évitant le rayon cosmétique je dépense entre 5 et 9 fois moins (suivant si bio ou non) pour un produit identique ! L’économie est réelle ! Il faut faire attention à ce que les mentions vierge et pression à froid apparaissent bien sur les étiquettes d’huile en alimentaire, ce n’est pas le cas de certaines dont le prix au litre est le moins cher dans ce rayon.

De plus, si l’on consomme cette huile en alimentaire également (vinaigrette, pâte à tartiner maison, etc) il n’y a pas de raison qu’elle rancisse. Je la tiens à l’abri de la lumière dans un placard, et je verse une petite quantité dans un flacon en verre pour que ce soit plus pratique à appliquer sur une lingette pour me démaquiller. Je re-rempli le flacon quand il est vide. J’évite ainsi de gâcher l’huile de la grande bouteille !

Huile de noisette démaquillante
Ma bouteille d’huile de noisette, mon petit flacon et ma lingette démaquillante lavable

Mon avis

Vous l’aurez compris dès le départ, je suis tombée amoureuse de cette huile et je ne peux plus m’en passer pour me démaquiller. Elle me laisse la peau toute douce et hydratée.

J’aime son odeur, sa couleur jaune doré et sa texture agréable.

J’étais sceptique sur le côté “huile sèche”, c’est antagoniste. C’est pourtant vrai, elle ne laisse pas un film gras comme l’huile d’olive. Evidemment si l’on en met trop ça fait un peu gras mais il suffit de prélever le surplus avec ses doigts et de l’étaler sur ses mains par exemple.

Une efficacité redoutable

Aucun maquillage ne lui résiste, l’eau et l’huile sur le coton éliminent tout et en douceur. Je n’ai jamais été aussi bien démaquillée sans frotter qu’avec cette technique. Avant, le matin j’avais des traces noirâtres sous les yeux. A présent c’est terminé et sans perte de cils à cause du frottement.

Particulièrement adaptée aux peaux sensibles

J’ai une peau mixte réactive et quand j’ai terminé mon démaquillage du soir je n’ai pas la peau rougie. Je n’ai même pas besoin de rajouter de crème hydratante après. Les jours où j’ai vraiment la peau qui tiraille un peu je rajoute un peu d’huile de noisette dans le creux de ma main et l’hydrate avec. Je passe même sur mes lèvres pour les hydrater au passage et en plus ça a un bon goût.

Ayant une peau mixte, j’ai observé ces derniers mois que ma peau s’était équilibrée : je n’ai plus de zones sèches qui tiraillent ni surtout de zones grasses (notamment au coin des narines). C’est vraiment concluant pour moi !

Et ma fille de 4 ans qui sent l’odeur de noisette sur moi quand je viens de me démaquiller me demande à en mettre elle aussi pour son visage. Elle adore 🙂

Mais aussi en soin

J’utilise également l’huile de noisette comme soin du visage lorsque ma peau est sèche, par exemple à la sortie de la douche. Ou après avoir exfolié ma peau avec mon éponge de konjac, ma peau est toute douce. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article au sujet de cette merveille :-).

Éponge de Konjac : cosmétique naturel et écologique

Mon autre utilisation de cette huile c’est surtout comme soin pour mes cheveux. J’ai les pointes particulièrement sèches et le soir avant de me coucher j’en réparti sur toutes les pointes de ma chevelure. Au passage cela hydrate mes mains, vu que pour rappel cette huile est sèche, elle pénètre rapidement. En crème pour les mains elle est bien aussi !

Puis, je laisse agir toute la nuit, en mettant une serviette sur mon oreiller pour ne pas le graisser, et le matin je lave mes cheveux avec mon shampoing habituel.

Résultat : ils sont beaucoup plus doux 🙂

Et vous, que pensez-vous de l’huile de noisette ? L’avez-vous essayée ?

Se démaquiller naturellement à l'huile de noisette